ѡ

22 2007


Najah HAMID// Je ne suis pas l.

avatar


:
: 2321
: 56
:
:
: 18/06/2007


:

Najah HAMID// Je ne suis pas l.

    19 - 5:54

L'autre jour, j'ai eu avec toi une intressante conversation... Enchant.
Tu sais quand je t'cris, quand je te lis, je te vois je t'imagine et je t'aperois, je te situe, te distingue, te spcifie, me spcifie, m'analyse, t'analyse: je te parle en t'crivant des mots, des phrases. Car je sais que tu es loin. C'est certain... Je sais que tu es trs prs. j'en suis trs persuad que tu es enfonce comme un clou dans moi. Pendant 57 ans tu es l m'observer, me contempler, me contredire, me dire, me dvisager, me dchiffrer, me guider. On parle. On crit. On rit. On lit. On s'instruit. On change des ides des points de vue. On parlait de tout et de rien la fois. Mais? Je ne savais pas que tu existais. J'tais petit. Gamin... Je pouvais pas le savoir. Antonin Arthaud vient de me le dire. Tu te rappelles?. Il y pas longtemps. Juste quand Quand ma barbe a chang de couleur; un matin dans un festival de thtre Le thtre municipal a t dmolie, anantis, aboli, touff, compltement trangl: c'est un geste de dbiles. Dtruire un monument. Le thtre municipal a t dtruit. Par autrui et j'tais tout triste tout bourr comme d'habitude: je lessivais ma tte de bois le miroir d'en face ma montre une barbe noire mlange par des cheveux blanches. Ce matin l je portais une barbe avec moi au lavabo Ce fut au dbut un tatonnenment, un tonnement puis un petit rire... sourire et haussement d'paules. Puis une habitude... ce jour-l... j'ai su que tu tais l... car j'ai entendu ton rire quand tu as aperue les deux cheveux blanches dissimules dans la barbe. Ma barbe. Ta barbe... Je te l'ai dit... Est-ce que tu te rappelles?. Je t'ai dit moi-mme et voix basse. Presque un chuchotement, presque: Je suis artiste. Je me croyais tre artiste. Mais je ne suis qu'un tre humain. Mais les artistes sont des tres humains aussi. j'ai pas dit le contraire c'est juste pour me distraire oui... je suis peu prs a: tre humain. Je suis peu prs rien. Rien du tout. Cest tout... je ne sais pas. Je ne sais plus, je ne sais pas tout. Pas du tout. Je suis. Je suis. Je crois avec ma tte que je suis la hauteur. Et, je me considre parfois comme un auteur. Comme un crateur... Je me considre mme que je suis: Largement, considrablement, quelque un. Mais la plus part du temps je suis pas quelqu'un.
Je suis... Je ne suis pas l. La plupart du temps je voyage dans l'imaginaire. Dans l'irrel... Je prends le mme itinraire. Toujours... Mme trajet... Mme rythme... Mme cadence: voyager... voyager Je suis un voyageur. Errant d'images en images, d'ides en ides: Je suis rveur. Je suis enquteur. Je suis orateur. Explorateur. Crateur. Je suis. Je rien. Rien. Non je plaisante. H? mais qu'est-ce que je prononce?. Qu'est-ce que j'nonce? Je dnonce. Non. Je ne suis pas explorateur. Non plus un enquteur. Je ne suis pas orateur, ni crateur. Je suis...Je suis trs timide. C'est tout: oui. Je suis hamid. Je suis UN rien du tout. C'est tout. Je ne suis que quelquun. UN tre humain. Un vieux Qui reste tard. Passe des heures et des heures. Devant les crans de plusieurs ordinateurs. Je ne suis pas un chercheur. Non. Je suis surtout. Rien. Je rien. Rien. Mais Quand je te lis. Je te l'ai dj dit. Je me suis senti. Quelqu'un. Tu m'entends. Avec TOI... Je me sents MOI. Et Tout a n'est pas moi. Tu es l et tu perces mon imaginaire. Tu m'apportes le texte la phrase et les ides. Le vase et l'orquidet. Tu me pousses presser ma tte. Pour entasser, amasser, accumuler, runir des phrases qui se compltent. Runir des phrases qui se contredisent. Des phrases qui se ddisent, retirent, dmentent. Dmon.. Des phrases qui en s'amliorant, m'amliore... Au fur et mesure quand je dcouvre des fragments du rcit sur mesure, mes yeux s'illuminent, s'allument, brillent, s'clairent: c'est clair comme l'clair. Je me rchauffe. Je me sents chaleureux. Calme chanceux. Heureux. Valeureux. Presque comme un Hros.
Et je me sens quelqu'un. Un autre que moi. L'autre qui me dit: "tu es rien"... Tu es Zro, m'insulte, me casse la tte. L'autre qui me hante, m'attaque, me suit, me surveille, me conseille, me contrle, m'observe, m'estime, me sous-estime, me terrorise, m'extriorise... me contredit, me dit: Sois la hauteur d'une voix douce intrieure me chuchote... me gouverne: Instruis-toi avec lenteur... Je l'entends marmonner, murmurer: Contrle tes erreurs mon vieux. Applique-toi. Vrifie... Observe... Modifie... Change... Echange... Rflchis... Raisonne... Pense... Manipule... Spcule... Fais trs attention. Manuvre ton uvre. Ça va. Ça va... Oui. Je sais qu'il y a des fautes d'orthographe... de grammaire... Des fautes primaires... secondaires... Des fautes graves... complmentaires... supplmentaires... lmentaires... contradictoires... Des fautes... Oui, je suis au courant. Des fautes de conjugaison, de liaisons de manipulations. Je sais. Des fautes d'usage... c'est bien dommage, c'est choquant mme ennuyeux? mais, j'y peux rien. Comme toi comme moi... un alphabet... C'est bte mais c'est comme a. C'est stupide mais c'est comme a. Je suis un Alphabet.. Un. Al. Fa. Bte. Bette... Abcdaire ... Abaissement. Je suis Alphabet.. Alpha. Bte. alfa55. . Alfa Romo Romo et Juliette... c'est bte... Non???


Ecrit le 12 avril 2004
Najah HAMID



...
avatar


:
: 86
: 62
: 26/12/2008

: Najah HAMID// Je ne suis pas l.

    7 - 8:05

Quel dlicieux dlire.
- Partir de l'absence (je ne suis pas l), mais une absence d'un prsent ou une prsence d'un nostalgique...
- Dbiter ces multiples sensations et actes et leurs opposs la fois...
- Faire rejaillir des vnements passs dans leurs dtails notamment ngatifs...
- Se retourner contre soi , le critiquer, le conseiller, le stresser...
- S'vader et voyger dans le rve et l'irrel...
a, c'est de la folie quand elle prend l'lan de la sagesse et nous metveille
Bravo l'auteur, bravo le traducteur
Mes amitis

    / 17 - 4:49